jeu. 30.08.18

Orlando Julius & The Heliocentrics + Diron Animal

Facebook event Partager Tweet

Des global sounds explosifs entre afrobeat nigérian et kuduro angolais

FEEËRIEËN 2018 : UN FIL ROUGE MUSICAL
Pourquoi se plaindre de l’état de la musique pop actuelle ? En explorant la marge, vous découvrirez à quel point elle bruisse, bourgeonne et bouge. Et ce, au sens le plus large du terme. Chaque année, le festival Feeërieën essaie de dévoiler une part de cette beauté (brute) et opte résolument pour des artistes moins connus en les regroupant par thème. Après tout, l’expérience (la vraie) est favorisée par la découverte, plus que par le décor. Même si les Feeërieën ne seraient pas les Feeërieën sans les splendeurs naturelles du parc de Bruxelles… Une expérience au carré, donc !

L’AB porte un grand amour aux labels de global sounds pleins de classe. Pensez à Honest Jon’s, World Circuit, Glitterbeat, Awesome Tapes From Africa, Analog Africa, Nyege Nyege Tapes, Sahel Sounds, Strut ou encore Soundway. Cet amour se reflète chaque année dans le programme des Feeërieën. Embarquez pour un voyage vers le Nigéria en passant par Londres et vers l’Angola en passant par Lisbonne !

ORLANDO JULIUS & THE HELIOCENTRICS (Strut Records/NGA/GBR)
Le saxophoniste Orlando Julius est une sommité de la musique nigériane. Véritable légende vivante, il est en effet le précurseur de l’afrobeat. Orlando Julius était l’un des premiers artistes africains à mélanger le highlife avec la soul, le funk et le jazz américains. Son disque « Super Afro Soul », sorti en 1966, est un classique incontournable et a fortement influencé Fela Kuti, considéré comme le pionnier de l’afrobeat. En rééditant cette pépite, Strut Records a (ré-)introduit Orlando Julius en Europe. Et en l’associant au groupe jazz/funk/psyché The Heliocentrics - célèbre et délicieux backing band de la légende de l’afrojazz Mulatu Astatke -, ce label de qualité a donné naissance en 2014 à l’excellent « Jaiyede Afro », décrit par De Volkskrant comme « l’un des albums africains les plus funky, et en même temps les plus subtils de l’année ». Prêts à exploser le dancefloor ?

DIRON ANIMAL (Soundway Records/PRT/AGO)
Diron Animal est surtout connu comme le frontman flamboyant de Throes + The Shine, un groupe portugo-angolais qui propose un kuduro (abondamment) assaisonné de rock et d’electronica. Né dans le ghetto de Cazenga à Luanda, la capitale angolaise, Diron réside aujourd’hui au Portugal. Son premier opus en solo – opportunément intitulé « Alone » – est sorti sur l’incontournable Soundway Records (Batida, Meridian Brothers ...) et mélange les rythmes de sa patrie, comme le kuduro et le semba, avec des influences de la house, de l’afrobeat, du hip-hop, de l’electro, du coupé-décalé et du funk. Difficile de faire plus enlevé, voire impossible à suivre dès qu’il se met à bavarder en kimbundu et en portugais en passant par l’anglais.

Pour en savoir plus Lire moins

Vidéos

Alerte fans

Partagez vos dernières découvertes musicales ! Ainsi, vous serez le premier informé de leur passage à l’AB.

Associez votre compte Facebook Associez votre compte Spotify