mar. 17.04.18

Marcus Miller

Facebook event Partager Tweet

Thé return of thé jazz bass & live funk virtuoso (+ grand défricheur de talents

Funk, soul, jazz de haute voltige, alias le maître du 'slap à la basse'. Mais aussi un excellent leader de groupe et accompagnateur de talents (jadis) émergents comme Christian Scott ou Alex Han. Son nouvel opus sur le label Blue Note est prévu pour 2018 chez Universal. La composition exacte du groupe sera communiquée dès que possible !


Pour les fans de un superbe jazz funk, une virtuosité jouissive, et évidemment sa collaboration magistrale avec Miles Davis pour ‘leur’ excellent opus Tutu.
AB fait amusant Déjà cinq passages à l’AB, le dernier en 2015 avec son projet Afrodeezia.
Fun fact Sur notre site à l’occasion de sa précédente visite : 'Absolutely amazing from start to finish. What talent. I don’t understand how I never knew Marcus Miller after 50 years as a jazz fan. Also my first visit to AB despite living here for the last 44 years - a great venue.'

Vidéos

Commentaires

On connaît l'apôtre : surdoué de la basse électrique à laquelle il flanque des baffes en public sans vergogne depuis près de quarante ans... Impressionnant, le mec groove comme un malade. Très bien accompagné par un batteur très complet, trompette et sax au top, claviers pas envahissants. On a appris à apprécier le compositeur-arrangeur avec Tutu et Amandla de Miles Davis puis sous son nom (The Sun don't lie...). Afrodeeza, le dernier opus de 2015, était une sorte de voyage historique au cœur de l'esclavage africain. Les références à l'afrobeat était mises en avant pour un album profond, inspiré. "Mon papa est mort il y a trois semaines. Il avait 92 ans. Il était pianiste et organiste de jazz et son rêve était de devenir pro. Puis il a rencontré ma mère, je suis né, puis mon frère est né. Il a dû faire un choix : la musique sans être sûr de pouvoir en vivre, lui et sa famille, ou un boulot "sérieux". Il a choisi de devenir conducteur de métro à NYC. Mais il jouait de l'orgue et du piano tous les dimanches matin à l'église. Toute sa vie. Mais était-il heureux de son choix de renoncer à son rêve de musicien professionnel pour la sécurité matérielle de sa famille? Quand j'ai fait mon premier concert avec Miles à 21 ans, il était au milieu du public, avec son chapeau blanc, son costume blanc, sa cravate blanche, ses chaussures blanches. Et son sourire en disait long sur son bonheur. Il voyait son fils de 21 ans jouer sur scène avec le plus grand jazzman américain, son propre héro et il était fier : il vivait son propre rêve à travers moi. J'avais composé "Preacher's kid" pour mon père sur Afrodeezia, puisque mon grand-père était prêcheur à l'église. Je vais vous jouer ce morceau en hommage à mon père..." Et là, il prend sa clarinette basse... Merci, Marcus. Rendez-vous au Dinant Jazz festival (Abbaye de Leffe) le 28 juillet pour la suite.
etienne-rouard
Pour publier un commentaire, vous devez être connecté.
Vous n’avez pas encore de compte AB ? Inscrivez-vous ici.

Votre visite à l'AB

Mobilité

La plupart de nos concerts finissent à 22 h 30, ce qui vous permet de rentrer avec le dernier train !

Planifier mon trajet

Un petit creux avant le concert ?

Régalez-vous dans notre AB Café & Resto. Bon appétit !

Réserver une table

Commandez d' ores et déjà vos jetons

Vous éviterez les files d’attente et passerez tout de suite au bar.

Commander

Alerte fans

Partagez vos dernières découvertes musicales ! Ainsi, vous serez le premier informé de leur passage à l’AB.

Associez votre compte Facebook Associez votre compte Spotify