Rendez-vous cet été avec ces jeunes artistes des Coca-Cola Sessions

En 2018, l’AB a clôturé la dixième saison des « Coca Cola Sessions », un cycle de concerts qui s’est progressivement imposé comme une valeur sûre dans le paysage de la musique belge. Chaque année, nous partons six fois en quête des futurs grands noms de la Belpop. Nombre de ces artistes se produiront cet été aux festivals.

TheColorGrey et Darrell Cole étaient les premiers à partager la scène du Club. Les deux rappeurs anversois, qui ont également participé à Niveau 4, se sont frayé leur chemin bien à eux sur la scène hip-hop bruxelloise. Pour preuve, l’excellent passage de TheColorGrey dans un Botanique à guichets fermés. Admirez-le cet été à Couleur Café, au festival Fire Is Gold, aux Lokerse Feesten et à Gent Jazz, à l’affiche duquel vous trouverez également Darrell Cole.

Du hip-hop, nous sommes passés à la douce pop de The Lighthouse. Et Tin Fingers a également réussi à charmer un AB Club comble avec son sound joyeux. Les cinq se produiront cet été à Boomtown, Pukkelpop et à l’OLT Rivierenhof, notamment.  

Les Bruxellois de Mountain Bike ont embrasé le Club avec Mind Rays, avant de marquer un temps d’arrêt dans leur carrière musicale. 

 « dirk. et Fornet se sont révélés comme les guitar heroes de demain », écrivait Indiestyle après leur concert à l’AB. Fornet fait un potin magnifique, un post-punk revêche qui remplira bientôt le Beursschouwburg, où le combo partagera la scène avec Shht et dirk. dans le cadre du Voetbalfestivaldefootball. Ces derniers joueront aussi, notamment, à Pukkelpop et aux Lokerse Feesten.

The Glücks, les Bonny & Clyde du garage punk, n’en sont plus à leur coup d’essai. Le duo d’Ostende a enflammé l’AB Club et compte bien remettre le couvert au festival Epop, parmi d’autres. Shht, qui complétait l’affiche des Coca Cola Sessions, proposait un son schizophrène et implacable qui a traversé la foule telle une lame de rasoir. Et ce n’est pas peu dire car, en guise d’apothéose, une fan s’est carrément rasé les cheveux sur scène !

Remarqué par Elton John et par Studio Brussel, qui catapulta son single accrocheur « I Need Lovin’ » parmi ses hotshots, Amery a signé avec Sam Renascent un passage mémorable à l’AB, empreint d’un R&B dansant. Cet été, admirez Amery au Crisis Festival, à Zeverrock et au festival TRAX. Sam Renascent sera quant à lui à l’affiche du festival Dioniss et de Genk On Stage.

Autres actualités